Modalités des interventions

Modalités des interventions.

Un premier contact, généralement par mél  ou un appel téléphonique, est établi par le  demandeur, son entourage ou un professionnel de santé. Ce premier échange permet de répondre à vos interrogations, vous renseigner sur nos missions et évaluer votre demande.

Une  visite à votre domicile, au besoin en présence  de votre famille ou de votre représentant légal,  est programmée par la personne qui devient votre interlocutrice privilégiée, la responsable de votre secteur géographique.

Cette visite est l’occasion d’évaluer votre demande et de déterminer les interventions à mettre en place en fonction de votre état de santé, de votre mobilité, et de vos habitudes.   Le cas échéant une liaison est établie  avec d’autres professionnels de santé ou de vie sociale (par exemple service de soins infirmiers à domicile, kinésithérapeute, services sociaux de la ville ou de l’établissement hospitalier).

Un  devis (gratuit) est établi rapidement, il est calculé en fonction du nombre d’heures souhaitées et/ou nécessaires et en fonction des aides financières auxquelles vous avez droit (APA, PCH, CNAV, mutuelle…)

Un contrat de prestation est signé, une fois le devis approuvé par vos soins ou votre représentant légal. Il formalise les engagements entre les deux parties, en particulier les tâches à effectuer, les horaires d’interventions, les conditions financières. Il peut évoluer en fonction des besoins de la personne ou de circonstances particulières.

Un projet personnalisé est établi en collaboration entre le bénéficiaire ou/et la personne de confiance et la responsable de secteur.

Des visites à domicile de suivi et d’évaluation qualité sont organisées régulièrement par la responsable de secteur afin de répondre au mieux aux attentes de l’usager.

Une continuité de service est assurée, le plus rapidement possible en cas d’absence de l’intervenant. L’association est l’employeur des professionnels qu’elle met au service de bénéficiaires par contrat.

Présence 2000 est autorisé  par le Conseil Départemental  qui  fixe les tarifs des prestations. Vous pouvez avoir droit à une déduction d’impôts à hauteur de 50 % des sommes effectivement versées.